Comment diagnostiquer et soigner un herpès génital chez un homme ?

  • O'Neal Pantalon Cross O'Neal Mayhem Lite Crank Noir-Multi
    Le pantalon Mayhem de chez O’Neal bénéficie de graphismes sublimés qui permettent aux couleurs de ne pas passer dans le temps. L’ajustement anatomique est soigné et la solidité des matériaux utilisé en fait un équipement confortable et résistant. A noter les protections cuir à l’intérieur des genoux pour
  • FARMACEUTICI DAMOR SpA Jalma Sol Ig Int 225ml
    Jalma SOLUTION POUR L'HYGI?NE Indications: est adapte pour le nettoyage de l'homme et des organes genitaux feminins, en particulier nelledonne cours du cycle menstruel et apres le sport. Chez les personnes souffrant d'intolerance aux savons normaux. Comment utiliser: le produit peut etre utilise pur ou dilue

Une personne sur 5, femme comme homme, souffre de l’herpès génital en France. Une affection virale très dangereuse dont vous risquez de ne plus jamais pouvoir vous débarrasser, quand vous la laissez muter à un stade avancé. Pas de panique ! Elle se soigne. Seulement, les symptômes et effets négatifs varient selon votre sexe. Si vous êtes un homme, nous vous proposons ce guide qui vous permettra de vite diagnostiquer le mal et l’enrayer. Mais avant cela, que comprenez-vous par herpès génital ?

À quoi reconnait-on l’herpès génital ?

Avant de réfléchir au meilleur moyen de soigner l’herpès génital, vous devez d’abord avoir une idée précise de ce qu’est réellement ce mal.

  • Qu’est-ce que l’herpès génital ?

L’herpès en soi est une affection virale transmise par le virus de l’herpès. Nous distinguons deux types de virus de l’herpès. Celui de type HSV-1, provoquant majoritairement l’herpès labial, neuroméningé et ophtalmique, puis celui de type HSV-2 principalement responsable de l’herpès génital. L’herpès génital est alors une maladie virale qui se transmet lors des rapports sexuels ou bucco-génitaux.

  • Quels sont les symptômes de l’herpès génital chez l’homme ?

Ils sont désagréables et récurrents, et perturbent dangereusement votre vie sexuelle. La préphase d’infection commence 7 à 21 jours après le toucher sexuel infectant. Chez l’homme, les signes deviennent visibles par une inflammation du gland et du prépuce, suivie d’une inflammation de l’urètre, aussi appelée urétrite.

On observera l’apparition de petites vésicules douloureuses (lésion de la peau) rassemblées en groupe sur la partie enflammée, légèrement transparentes, et remplies de liquide. Il s’agit des croûtes, des rougeurs, des ampoules situées sur les fesses, les cuisses, le pénis, les testicules, ou entre le scrotum et le bassin. Dans de nombreux cas, les signes disparaissent pour ensuite revenir.

  • Quel est le cycle de transmission ?

Bien que l’herpès génital soit fortement contagieux, la transmission du virus s’opère essentiellement par le contact direct. En l’occurrence lors du coït. Sur les lèvres, les boutons de fièvre infectent rapidement votre partenaire au cours d’un rapport bucco-génital ou bucco-anal. Le plus dangereux est que ces boutons se tapissent sous la muqueuse, en infectant votre partenaire sans que vous vous en rendiez compte.

Quelles sont les éventuelles complications ?

Une fois le virus contracté, il demeure éternellement dans votre organisme. Si vous avez des boutons sur la paroi testiculaire, et que vous les grattez énormément à cause des démangeaisons, ils pourraient se transformer en des plaies et vous piquer au contact de la sueur. Vous pourriez également observer des complications bien plus graves que sont les encéphalites ou une kératite (infection oculaire).

Comment vite et bien soigner un herpès génital chez l’homme ?

Dès les premiers signes, rendez-vous chez un spécialiste. Différents examens vous seront passés pour vite endiguer le mal. Afin de bien prévenir ce dernier, l’idéal est d’éviter les rapports sexuels, a fortiori non protégés. Abstenez-vous aussi de pratiques telles que la fellation ou l’anulingus. Cela limite les risques de contamination.

Par ailleurs, vous devez aussi savoir que l’herpès génital ne se soigne pas définitivement. Il existe cependant des remèdes antiviraux, dont le famciclovir, l’acyclovir, et le valacyclovir, qui sont les plus efficaces pour les personnes infectées par le virus de l’herpès. Ils amoindrissent la gravité et la fréquence des signes, mais ne peuvent soigner définitivement l’infection.